AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans le Palais..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nael
Voyageur
avatar

Nombre de messages : 19
Race : Ambrien | Chaosien
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Dans le Palais..   Jeu 2 Fév - 23:26

Sortant de la taverne de la licorne par cette fraîche nuit d’automne, Nael se dirigea vers le palais ou il comptait bien arrêter les Nigans dans leur entreprise de dérober quelque chose qui apparemment avait une grande valeur, enfin c’est ce que le jeune homme pensait. Après tout pourquoi ces créatures vivant en communauté très fermée sortiraient ils soudain de leur repère.

Le ciel ressemblait a prèsent à une tache d’encre, d’un clair obscur, parsemé de petites étoiles scintillantes. La lune était pleine et diffusait ses rayons d’argent sur la cité éternelle. De là ou il était, il avait une vue plongeante sur la ville endormie. Le paysage était tout simplement stupéfiant.

Il comprenait maintenant pourquoi toutes les personnes lui ayant, par le passé, parlé d’Ambre semblaient si heureuses et nostalgiques à la foi en l’évoquant. C’est le genre de chose que l’on ne peut oublier, ce doux sentiment qui s’insinue dans vos veines comme un poison qui lentement vous contamine.

Alors qu’il se tournait de nouveau vers le majestueux palais de la famille royale, il sut instinctivement qu’il ne reverrait pas Ambre avant un bon moment. Etrange, comme il se sentait déjà peiné à cette idée bien qu’il n’ait passé en ce lieu que quelques heures en simple voyageur.

Il s’approcha du poste de garde à l’entrée : trois hommes armés de lances ou d’épées s’y tenaient et des patrouilles passaient régulièrement. Il se cacha derrière un mur et repensa à l’officier qu’il avait observé à l’auberge. Il resta ainsi, immobile, durant un moment qui aurait pu passé pour une éternité, se repassant sans cesses les mêmes images de cet homme accoudé au comptoir, de ses gestes secs mais élégants, de ses vêtements militaires et de ses insignes, sa voix grave comme un râle venant du plus profond de sa gorge.

Au bout d’un moment, il ouvrit brusquement les yeux. Il sentait comme un vide en lui, il avait en effet dépensé une bonne quantité d’énergie pour être sûr de réussir. Il reprit lentement sa respiration et lorsqu’il se sentit enfin prêt, il se dirigea vers l’entrée. Il fut immédiatement reconnu par les jeunes recrues qui le laissèrent passé après un bref salue qu’il leur rendit, les traits de son visage crispés par la concentration. Il traversa l’allée constituée de petits graviers qui crissaient sous ses pas. Il pénétra ensuite dans le Hall désert du palais et déambula dans les couloirs, son illusion disparaissant au fur et à mesure.

Il marcha silencieusement, les oreilles tendues afin de percevoir le moindre petit bruit qui pourrait signaler la présence de quelqu’un. Il sortit son arme qu’il tint fermement dans sa main droite, tandis que la gauche glissait lentement sur la tapisserie couvrant le mur. Il monta plusieurs étages, devant souvent se cacher pour ne pas se faire repérer par quelques servantes qui passaient d’une pièce à une autre, les bras chargés de vêtements ou de plateaux contenant parfois des mets à l’air succulents.

Soudain, alors qu’il se trouvait à un croisement, des murmures attirèrent son attention. Il se dissimula dans les ombres du couloir et parvint jusqu’à l’extrémité du couloir ou une porte volumineuse en chêne massif était entrouverte, diffusant une raie de lumière hors de la pièce. Nael jeta un regard par l’entrebâillement et découvrit six gnomes dans ce qui s’avérait être une bibliothèque. Apparemment, elle contenait des dizaines de milliers d’ouvrages, il devait certainement s’agir de la plus grande qui n’ait jamais vu le jour. Les petits monstres cherchaient quelque chose mais vu leur tête, il ne devait pas encore l’avoir découvert. Dans un coin de la pièce, gisaient les corps de deux gardes qui devaient avoir été assommés puisqu’il n’y avait aucune trace visible de sang sur leurs vêtements. Les petites voix aigues des gnomes résonnaient dans l’immense pièce. Celui qui semblait être le chef criait sur les autres, leur ordonnant de se dépêcher. C’est à ce moment que Nael pénétra dans la pièce.


« Alors comme ça on vient visiter Ambre ? Mais dîtes moi c’est pas bien de fouiller dans les affaires des autres sans en avoir l’autorisation. » dit il dans leur langue natale.

Les petites créatures furent surprises de voir un « humain » leur parler, et regardèrent leur leader qui était celui là même qui avait volé sa dague au jeune homme quelques semaines plutôt. Celui-ci se lança directement à l’attaque, non sans avoir poussé un petit cri de rage. Rapidement les autres se mêlèrent à la partie en se jetant sur Nael, le mordant, et le griffant avec leurs petits ongles crasseux. Le jeune homme réussit à se débarrasser de deux d’entre eux en les envoyant valser d’un coup de pied pour le premier et d’un coup de sa lance pour l’autre, mais ce fut aux prix de quelques blessures légères au visage et aux bras, ainsi que quelques morsures aux jambes.

Après un combat acharné, il parvint à placer un bon coup de lame au chef du groupe qui alla s’écraser contre un petit coffret blanc qui tomba sur le sol, répandant sur le sol son contenu et déclenchant une alarme qui ameuterait la garde d’ici peu. Les Nigans le regardèrent avec mépris et après une série d’insultes se hâtèrent de quitter la pièce, laissant leur chef éventré se vider de son sang. Nael ramassa sa petite dague qu’il accrocha à sa ceinture sous sa cape et observa ce que contenait le coffret qui s’était renversé. Il s’agissait de jeux de cartes plus ou moins complets. Il en ramassa un qui était plein et regarda quelques atouts. Il resta figé quelques instants en voyant que ce que représentaient les cartes étaient en fait des personnes, celles-ci semblaient vivantes mais le contact était d’un froid intense.

Son cœur commença à battre la chamade lorsqu’il sortit d’une des poches de sa cape une carte identique à celles contenues dans le coffret mais qui était pour le moment unique. Elle le représentait lui, Nael d’Arden. Il se revit un jour d’été, il devait avoir une quinzaine d’année tout au plus, il allait rendre visite à La Licorne dans son bosquet, mais il ne l’avait pas trouvé, non, mais il avait rencontré un vieil homme quelque peu bossu qui s’abreuvait dans l’onde pure de la source. Il s’était trouvé qu’il avait faim et Nael lui avait proposé de lui offrir son repas. Il avait accepté et le jeune garçon lui avait offert quelques morceaux de viande sèche et ce qui lui restait de pain et de fromage. L’homme s’était donc restauré et il lui avait apprit qu’il était dessinateur.

En échange du repas, il avait donc proposé de faire un dessin de lui. Nael avait accepté, ne se voyant habituellement que dans l’eau ou dans les vitres lorsqu’il se rendait en Avalon. Il l’avait alors représenté sur une carte comme celle-ci. Le jeune homme avait alors remarqué qu’il possédait plusieurs cartes comme celles-ci dans son sac de voyage, les mêmes qu’il tenait aujourd’hui entre ses mains. Cette rencontre était elle le fruit d’une coïncidence ? il en doutait de plus en plus aprèsent. La Licorne devait en savoir plus, mais il ne souhaitait pas retourner la voir avant d’avoir terminer son voyage initiatique comme il se plaisait à le nommer.

Il fut tiré de ses pensées par des voix qui provenaient de l’extérieur de la pièce. Les gardes allaient arrivé, il devait fuir et vite. Il sortit précipitamment de la pièce, emportant avec lui le jeu complet qu’il avait ramassé. Les gardes se trouvaient en effet au bout du couloir et accouraient dans sa direction. Il se remit donc en route, les hommes armés à ses trousses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domestique
Voyageur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le Palais..   Ven 3 Fév - 1:56

La Grande Bibliotheque etait habituellement bien mieux gardée que ce soir la. Mais aujourd'hui tout le Palais avait attendu l'arrivée de la Princesse Deirdre et toute la partie contenant les appartements royaux de la Souveraine et de sa soeur avait été plus fortement protégé.

Alerté par l'alarme du Coffret de Crystal, la moitié des gardes du Palais abandonnerent le calme de leur poste pour se precipiter jusqu'a la Bibliotheque. Quelques un de leurs hommes etaient a terre et semblaient inconscient, une creature gisait sur le sol et un homme dont on ne distinguait plus que l'ombre etait en fuite a l'autre bout de la piece, s'appretant a prendre les couloirs.

Le chef de la Garde Royale fit signe a ses hommes d'un geste ample de la main et tous se mirent a la poursuite du fugitif. Hurlant ses ordres dans les couloirs, d'autres hommes rejoignirent les issues du Palais pour bloquer la sortie de l'inconnu, ou l'entrée a ses complices, et quelques uns, bien courageux, partirent prevenir la Souveraine du vol de son coffret..

Tout en rattrapant le fugitif, le Capitaine de la garde se demanda comment l'homme avait pu sortir le coffret de la petite piece enchantée. En effet, le coffret, bien trop precieux, se trouvait a l'origine dans une autre salle situé au fond de la Grande Bibliotheque.. Il repensa a l'etrange petite creature..

*C'est sans doute elle qui a eu le pouvoir d'ouvrir la porte.. Etrange*

Les hommes de la Garde Royale reussirent a retrancher le malfrat au rez chaussée, dans un long couloir qui ne donnait que sur les cuisines et les soutterains, labyrinthe sans fin qui se continuait jusque sous les sous les Monts Brumeux.. Les cuisines etait bloquées par un groupe de gardes qui venaient d'en sortir, et a l'autre bout du couloir venait d'apparaitre le capitaine de la Garde et ses hommes...

*Il est fait* se dit-il immediatement..

Il s'approcha lentement de l'homme effrayé, qui tenait encore son butain dans les mains.
Arrivé a une vingtaine de metres de celui ci, il lui lanca,


Rend toi, etranger! Si tu prend cette porte, tu mourra au bout de quelques jours de soif et de faim! Elle ne te menera a nulle endroit qu'a ton propre caveau!

Il laissa l'inconnu mediter ses paroles quelques secondes puis ajouta,

Notre Souveraine est Juste, tu es pris au piege et nous n'utiliserons pas la force contre toi sauf si tu nous y oblige. Rend toi! Et la grande Dame Sitah sera clemente...!

Le Capitaine pensa un instant a la Grande Marelle qui se situait quelques pars au milieu de ce labyrinthe, peu de gens la trouvait, et peu de gens pouvait s'en servir pour fuir..

*Aucune chance que celui la puisse la traverser, il ne sait même surement pas ce qui se trouve sous ses pieds..*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Sitah
Souveraine d'Ambreavatar

Nombre de messages : 59
Race : Herynéene
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Dans le Palais..   Ven 3 Fév - 2:24

La puissance de ses atouts.. Elle la sentait non loin de la.. en dessous de ses pieds... Elle se mit a courir avec une vitesse qu'un humain ne pourrait jamais atteindre, cherchant le pouvoir du jeu, pistant l'aura des cartes.. Elle se retrouva bientot a proximité des souterrains du Palais, apercevant le Capitaine de la garde a quelques metres d'elle..

Et l'homme..

Elle bouscula ses hommes et depassa le capitaine d'un pas vif, s'approchant du voleur a quelques metres seulement. Malgré l'obscurité qui regnait dans ce couloir, elle aurait pu l'apercevoir, s'il ne s'etait dissimulé par une large capuche sombre.


Qui est tu, Etranger... lui demanda-t-elle d'une voix grave..

Sais tu ce bien ce que tu viens de voler !? Sais tu qui je suis !??

La voix de la Reine resonna jusque dans le hall du Palais, et l'etranger qui ne semblait pas bien dangereux recula de quelques metres vers la porte des souterrains..

Le Capitaine et le reste des hommes se rapprocherent a nouveaux et arriverent au niveau de la Dame.


Dernière édition par le Mer 8 Fév - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nael
Voyageur
avatar

Nombre de messages : 19
Race : Ambrien | Chaosien
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Dans le Palais..   Ven 3 Fév - 20:01

Nael avait emprunté divers escaliers et couloirs, tentant d’échapper aux gardes qui le poursuivaient. Hélas, à chaque fois qu’une sortie s’était avéré possible, des gardes avaient surgis, lui barrant la route et le forçant à fuir de nouveau. Il avait fini par se retrouver dans un long couloir du rez-de-chaussée. Il avait trouvé une porte menant aux cuisines vu le bruit qui en sortait mais les soldats d’Ambre s’étaient amassés autour de lui et il n’y avait donc plus qu’une sortie, juste derrière lui. Il s’agissait d’un escalier semblant s’enfoncer dans la terre, masqué par une fine porte. Le jeune homme pouvait sentir le froid qui régnait derrière celle-ci, il devait s’agir d’un quelconque labyrinthe souterrain ou étaient enfermés des prisonniers. Cette idée fut confirmée par le chef de la garde qui se dirigea au devant des troupes, en prenant la parole :

« Rend toi, étranger! Si tu prends cette porte, tu mourras au bout de quelques jours de soif et de faim! Elle ne te mènera à nul endroit qu'a ton propre caveau! »

Nael réfléchit quelques secondes aux options qui s’offraient à lui. Soit il s’attaquait à cette bande de brute amassée face à lui et il se ferait écrasé, ou il se rendait, or d’après ce qu’il avait entendu dire, en Ambre il était mauvais de s’attaquer à la famille royale qui était en constant conflit n’hésitant pas à supprimer certains de ces propres membres pour plus de pouvoir, ils n’hésiteraient donc pas à condamner à mort celui qu’il considèreraient comme un voleur. Il y avait bien une autre solution mais qu’adviendrait il de lui s’il ne parvenait pas à trouver de sortie dans ces catacombes. Il fut tiré de ses réflexions par l’homme qui reprit la parole :

« Notre Souveraine est Juste, tu es pris au piège et nous n'utiliserons pas la force contre toi sauf si tu nous y oblige. Rend toi! Et la grande Dame Sitah sera clémente...! »

L’officier tentait de le déconcentrer, mais il n’y parviendrait pas, Nael avait prit sa décision, il fallait aprèsent agir. Quitte à mourir autant chercher à sauver sa vie honorablement. Alors qu’il allait se remettre en route, une nouvelle arrivée vint l’arrêter. Il s’agissait d’une femme élégante, elle bouscula quelques hommes, se frayant un passage à travers la masse de soldat et s’arrêta près du chef de la garde. Cela fit sourire le jeune homme, c’était une femme de caractère, il le sut instinctivement à sa façon d’agir. Quelques instants plus tard elle prit la parole.

« Qui est tu, Etranger... » lui demanda-t-elle d'une voix grave.

« Sais tu ce bien ce que tu viens de voler !? Sais tu qui je suis !?? » Continua t’elle.

Sa voix résonnait dans le couloir faiblement éclairé et tous se turent dès ses premiers mots. Nael ressentait comme un sentiment de déjà vu, il la connaissait, il en était sur mais il ne parvenait pas à se rappeler comment. Il l’avait vu sur une des cartes du jeu qu’il tenait encore dans sa main gauche. Il fit tourner sa lance entre ses doigts et recula de quelques pas vers la sortie dans son dos, ce qui provoqua naturellement l’avancée des troupes qui rejoignirent leur commandant.

« Je ne suis que l’ombre de moi-même » répondit il en souriant, dévoilant son visage en abaissant son capuchon.
N’importe qui aurait été plus que tendu dans une telle situation, mais lui semblait étrangement calme bien que sous ce masque il était quelque peu stressé mais surtout concentré. Il ne devrait pas manquer sa sortie ou il serait arrêté et certainement exécuté. Il ne craignait guère d’être reconnu puisqu’il n’était jamais venu en Ambre, et pensait ne pas y revenir après tout ceci.


« Vous voulez dire ceci ? » en montrant le jeux de carte qu’il tenait en main.

« Pour dire vrai, je ne l’ai pas volé, au contraire, j’ai tenté d’empêcher quelques êtres malveillants de s’en emparer, mais bien sur il vous serait difficile de croire un étranger qui a sûrement du assassiner son complice après avoir obtenu le butin. Peu m’importe après tout votre avis, puisque je m’en vais et que je ne compte pas revenir. »

Il recula encore de quelques pas, la porte ne se trouvant plus qu’à environ deux bons mètres de lui. Il fit une révérence tout en énonçant ces quelques mots :

« Que La Licorne vous protège Dame Sitah, souveraine d’Ambre et encore merci pour le petit cadeau, je n’oublierai pas de vous rendre l’appareil d’ici peu. Ah, et saluez bien votre sœur Deirde, le bruit court en effet en ville qu’elle serait de retour. »

Il ne savait en vérité pas qui était cette Deirde mais tout le monde en parlait, même les gardes à l’entrée du palais, il devait donc s’agir d’une princesse d’Ambre connue. En citant son nom, il passerait pour un homme connaissant Ambre et la famille royale, ce qui éviterait qu’on sache qu’il vient en réalité d’un endroit ou ces mots n’ont guère de sens dans la vie de tous les jours.

Il se releva dans un geste rapide qui rabattit le capuchon sur son visage, et d’un geste vif il s’élança vers la porte qu’il ouvrit, une flèche d’arbalète venant se loger dans le mur juste à côté de sa tête alors qu’il s’engouffrait dans l’escalier glissant qui le mènerait vers d’autres péripéties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Sitah
Souveraine d'Ambreavatar

Nombre de messages : 59
Race : Herynéene
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Dans le Palais..   Ven 3 Fév - 20:28

"Suivez le!" Cria-t-elle a l'attention des hommes de la Garde Royale qui s'engouffrerent immediatement dans l'escalier a la suite de l'homme..

Elle arreta le Capitaine alors qu'il allait rejoindre ces derniers dans l'obscurité des souterrains.


Soyez vigilants, ce garcon est bien trop jeune et bien trop eduqué pour avoir besoin de voler ainsi, cela se sent dans sa maniere d'être. Il n'est pas mauvais.. mais il peut être dangereux pour Ambre.

Elle reflechis un instant puis ajouta,

Si vous ne recuperez pas le Jeu... Seule la Licorne sait ce qu'il pourra bien en faire..

Prenez un groupe de vos meilleurs hommes avec vous, arivés au pieds de l'escalier, prenez le couloir de droite qui mène à une grande caverne grise, puis le tunnel au fond sur la gauche, et enfin le septième couloir transversal de gauche et, au bout d'une centaine de metres, vous arriverez devant une lourde porte sombre renforcée de métal.. C'est la Grande Marelle.. Quoi qu'il advienne, si notre inconnu se dirige vers vous, empechez le par n'importe quel moyen d'y penetrer.. Il se pourrait bien qu'il puisse la traverser...

Elle fit un geste vif en direction du Capitaine lui signalant qu'il devait y aller et retourna rapidement dans la Grande Bibliotheque...

*Ce jeune homme m'est familier.. Et je suis pourtant certaine de ne pas le connaitre..
Qu'importe, je ne laisserais certainement pas la marelle sous la seule protection d'une poignée de gardes si faibles, face a quelqu'un qui possederait la capacité de la traverser..*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le Palais..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le Palais..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PALAIS ROYAL à MADRID / Espagne
» En un claquement de corde...[Libre]
» Onôra {La reine dans le palais des courants d'air}
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume d'Ambre :: Dans l'Enceinte de la Cité d'Ambre :: Le Palais Royal :: Le Palais-
Sauter vers: