AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un malade dans le palais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stern
Voyageur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Un malade dans le palais.   Mer 8 Fév - 20:51

Le groupe arriva tard dans la nuit au Palais qui était apparemment très agité, ce soir de pleine lune...
Ils se présenterent devant la porte du Palais Royal, Enthros portant Stern dans ses bras, son visage était recouvert de sueurs froides qui perlaient sur son visage livide.

Ils frappèrent vivement à la porte mélée d'argent et de bronze du Palais, pendant que Dyos surveillait d'un oeil inquiet l'état critique de Stern qui luttaitoujours avec ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyos
Voyageur
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Humain
Date d'inscription : 13/01/2006

MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   Jeu 9 Fév - 0:24

Dyos jeta un regard inquiet avant de frapper a la lourde porte de bronze. Il avait guidé rapidement Enthros et Stern au travers de la ville jusqu'au palais, progressant comme un poisson parmis les rues désertes de la ville.

Deux gardes fatigués mais vigilants vinrent bientôt s'enquérir de la raison de leur présence. Laissant derrière lui ses compagnons, il se présenta et demanda une entrevue avec la Souveraine.
Devant le regard incrédules des deux gardes, il se saisit de son sac et en sortit les lettres d'identification marqué du sceau de Moire et de Julian.


"Sire," dit le plus petit des gardes " je vous croit mais la Reine est présentement occupée, et il va vous falloir revenir quand le jour sera levé"

Dyos n'avait que faire de ces histoires et etait exaspéré par le contretemps que représentait ce garde.

*Maudit soit-il! Comment ose-t-il me contredire, Moi, un Prince d'Ambre! S'il n'était un serviteur de tante Sitah, je l'aurais brisé en deux!*

[HRP] oui, dyos est un traditionaliste ^^

Fulminant, il arracha l'épée du fourreau du garde, la tordit en deux comme une poignée d'herbe et la jeta derrière lui:

"Ecoute, petit homme, je suis Dyos Prince de Rebma! Pousse toi de mon chemin et file m'annoncer a ta maîtresse ou je te coupe en deux!" hurla t il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enthros
Installé dans la Cité
avatar

Nombre de messages : 26
Race : Ambrien
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   Ven 10 Fév - 16:04

Le palais d'Ambre se dressait devant le petit groupe, majestueuse citadelle dressée au flanc de la montagne, pointant ses flèches haut dans le ciel vers les étoiles. Tout le temps que Dyos montrait aux gardes ses lettres d'introduction, Enthros ne put détacher son regard de l'imposante bâtisse. Le palais d'Ambre... Les centre de tout ce qui est... Le lieu à l'origine de toutes les Ombres, de toutes les gloires et de tous les malheurs... Une fois de plus, Enthros éprouvait de nouveau cet étrange sentiment, mélange de haine et de fascination. Une douleur sourde et lancinante tourmentait son esprit.
S'arrachant à ses pensées, il tourna de nouveau son attention vers les gardes. Dyos, passablement énervé, se revendiquait du titre de prince, et enjoignait le garde de les laisser entrer. Enthros songea avec une ironie triste que son discours était digne d'un seigneur de guerre d'Arkhes. La démonstration de force qui accompagna les paroles laissa Enthros interdit. Une telle force n'était pas concevable... A part chez quelqu'un possédant du sang d'Ambre ou du Chaos.
Sans attendre la réaction du garde, il s'approcha, avec toujours Stern tremblotant dans ses bras:


"- Ecoutez, si votre maîtresse ne peut venir à l'instant, ne pouvez-vous pas nous laisser entrer le temps de l'attendre ? Vous n'êtes sans doute pas versé dans les arts médicaux, mais il n'est nul besoin de vastes connaissances pour voir que cet adolescent a besoin de chaleur sinon de soins. Je doute que votre reine sois heureuse d'apprendre que vous avez laissé un enfant mourir au palier même de sa demeure."

Et son regard baissa vers le visage blafard de Stern.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domestique
Voyageur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   Jeu 16 Fév - 3:41

Malgré sa connaissance, certes faible, des aptitudes de la famille d'Ambre, le garde eu un leger mouvement de recul a la vue de son épee deformée et fit un pas en arriere pour laisser passer les trois visiteurs.

Bien Monsieur, sans doute avez vous raison..

Il se dirigea vers l'interieur du sombre hall eclairé a la bougie, le petit groupe a sa suite,

Mais sachez que la garde est encore plus importante a l'interieur ajouta-t-il avec prudence, et que ce n'est vraiment pas le bon soir pour deranger notre Souveraine..

Il hela une femme de chambre au passage et lui chuchota rapidement d'aller querir le medecin de garde.

Je vous laisse attendre dans le Petit Salon, le medecin va venir examiner cet enfant. Il y a deux gardes de faction dans cette salle, nous sommes tous nerveux cette nuit, essayez de rester calme et eviter de faire quelques chose que vous regretteriez. termina-t-il le regard inquisiteur et mefiant.

Il fit demi tour et se dirigea vers les portes d'argent, laisant les inconnus rejoindre le Petit Salon.

Alors même que les lourdes portes se refermaient sur lui, des pas rapide et decidés resonnerent a l'autre bout de la piece. Dyos et Enthros leverent la tête au meme moment et observerent l'escalier en face d'eux, origine du son qui avait attiser leurs curiosité et leur craintes.
Apres quelques breves secondes, ils virent une jeune femme entrer hâtivement dans la grande salle, elle portait une longue robe noire ceintrée, son dos etait nu jusqu'au niveau des hanches et une ceinture d'argent reposait sur sa taille. Le decolleté etait liseré de fils d'argent et chatoyait a la lueur des bougies posées un peu partout dans le hall.. Ses long cheveux brun ondulés etaient remontés en une coiffure qui laissait retomber quelques meches sur sa fine nuque pale... Les couleurs et la tenue officielle de la Souveraine d'Ambre...

La Reine Sitah apercut immediatement les trois intrus immobiles au milieu du hall et apres une imperceptible hesitation se dirigea du même pas decidé vers le groupe..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyos
Voyageur
avatar

Nombre de messages : 24
Race : Humain
Date d'inscription : 13/01/2006

MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   Jeu 16 Fév - 12:47

Dyos reconnu immediatement la souveraine d'Ambre et mis tout de suite un genou a terre en signe de respect. le protocole aurait exiger un peu plus de retenu, car il ne lui était pas directement inféodé, mais il voulait faire vite.

"Altesse, je suis Dyos, prince de Rebma, et vous présente mes respects. je suis navré d'avoir a vous deranger a une telle heure, mais l'enfant qui nous accompagne souffre d'une étrange affection qui le fait vieillir a une vitesse inouïe et je ne pouvais me permettre d'attendre jusqu'à demain ,de peur qu'il disparaisse. je sollicite votre permission de demander a Dworkin de l'examiner."

Dyos avait dit tout cela très rapidement en essayant de rester le plus courtois possible. il se sentait écrasé par la présence et le charisme de Sitah. Il avait déjà ressentit cela en présence des autres prince d'ambre, une aura que donne des siècles d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stern
Voyageur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   Jeu 16 Fév - 20:24

Stern avait sérieusement l'air de souffrir dans les bras d'Enthros, il suait et le grincement de ses dents harcelait les oreilles de tous ceux qui étaient aux alentours. Il ouvrit les yeux et lanca un regard de désespoir à Enthros. Ses yeux se remplirent de sang et son corps se recouvrit totalement d'écailles dur comme le roc dans un lieux aussi pur.
Son coprs muta de nouveau, ses muscles saillant se développèrent et ses cheveux devinrent noir comme un nuit sans lune. L'homme qui tenait Stern le lacha sous le poids du jeune homme.
Ses habits déchirés recouvraient à peine son corps à cause de leurs taille, laissant appraitre une peau blanche, avec cependant les stigmates des écailles, seul un oeil était redevenu aussi pur qu'à l'habitude.
Stern paraissait domir profondément, la souffrance ayant eu raison de lui
, mais ce calme laissair présentir une autre crise fatale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enthros
Installé dans la Cité
avatar

Nombre de messages : 26
Race : Ambrien
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   Ven 17 Fév - 5:44

Surpris par cette nouvelle et imprévisible mutation alors qu'il observait la jeune femme, Enthros n'avait pu soutenir le poids de Stern et l'avait laissé s'effondrer sur le sol, parvenant juste à retenir sa tête de heurter le marbre du sol.
S'étant agenouillé à son côté, il le recouvrit à l'aide de la couverture prise à l'auberge. Tout en posant sa main sur le front de Stern, il étudia de nouveau la nouvelle arrivante que Dyos, qui visiblement la connaissait, s'était empressé de saluer.
Il émanait d'elle une grâce incontestable, la gravité et l'assurance de son visage semblant démentir la jeunesse et l'élégance des ses mouvements. Enthros songeait qu'il devait paraître bien miséreux à côté d'elle et de Dyos, maigre voyageur aux traits tirés et aux habits de route usés. Et c'était précisément ce qu'il avait voulut en choisissant cette apparence...
Devant lui se tenait la souveraine d'Ambre, le monde primordial. Tout le pouvoir des monarques et tyrans d'Ombre n'étaient que le reflet de son propre statut.
Enthros songea aux seigneurs de guerre d'Arkhes et son sentiment de malaise et de rancoeur grandit.
La femme qui se dressait devant lui, grande, resplendissante dans sa robe noir et argent, ne semblait rien avoir en commun avec eux. Mais depuis longtemps Enthros avait appris à ne pas se fier aux apparences. "Tout ce qui brille n'est pas or..." disait maître Fentir.
Enthros réprima ses sentiments et se releva enfin. Il salua la reine de la manière qu'il connaissait, main gauche sur la poitrine, inclinant la tête en gardant le regard fixé dans les yeux son interlocutrice.


"- Altesse..."

Il se tourna légèrement vers Stern qui restait allongé sur le sol, et, s'adressant autant a Dyos qu'à la reine, annonça d'une voix calme:

"- Il est endormi et son état semble stable pour l'instant. Je ne pense pas qu'il coure de danger immédiat, mais il serait mieux dans un vrai lit. Et s'il m'est permis de vous donner mon avis, sans doute devriez-vous effectivement faire quérir au plus vite quelqu'un de grande compétence en métamorphes ou sorcellerie s'il en existe en Ambre..."

"Comme ma mère..." songea-t-il en réprimant un sourire mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Sitah
Souveraine d'Ambreavatar

Nombre de messages : 59
Race : Herynéene
Date d'inscription : 10/11/2005

MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   Mer 22 Fév - 1:39

La souveraine s'approcha du fils de Moire et l'observa attentivement,

Prince Dyos.. dit elle en accompagnant ses mots d'un sourire, sans pour autant quitter l'air grave qui transparaissait sur son visage. Relevez vous donc, la situation ne prete guere a ce genre de protocole.

Elle rejoignit l'inconnu et le jeune homme qui s'etait ecroulé inconscient sur le sol du hall. S'agenouillant pres de l'enfant -car malgré son apparence d'adulte, son regard restait bien celui d'un jeune enfant- elle passa sa main sur son visage et sur son coeur, et sembla reflechir quelques instants.

Votre ami ne vas pas bien du tout. Je ne suis pas apte a soigner ce viellissement, mais ses autres changements d'apparences succints n'ont rien d'une maladie. Cet enfant vient du chaos. Et il semble atteint d'une maladie qui m'est inconnue.

Elle se releva prestement et appela deux gardes pour porter le jeune garcon.

Suivez moi, nous montons au premier, une suite etait reservée pour vous Dyos, votre mere avait sous entendus votre voyage en Ambre a plusieurs reprise lors de nos conversations.

Ils monterent au premier etage, reservé au invités et hôtes de marques, le troisieme etant celui reservé a la famile royale, descendants directs d'Oberon ayant pouvoir sur le trône.
Elle poussa la porte d'une immense Suite Princiere bleue et beige pâle contenant plus de quatres pieces principales, et donna l'ordre au garde de deposer l'enfant sur le large canapé du petit salon privé puis de la laisser seule en compagnie du Prince et de son compagnon.


Je dois vous laisser un instant, je vais essayer de joindre Dworkin. Mais ne soyez sur de rien, il n'est pas du genre a donner signe de vie pour si peu..

Elle quitta le petit salon, traversa le bureau puis atteignit la chambre, merveille de sculpture et de peinture marine rappelant a la Reine ses rares sejours a Rebma. S'asseyant sur le lit, elle sortit de nulle part un etuit de velour noir, en otant un paquet de large carte semblables a celle du tarot. Les Atout d'Ambre.
Son visage devint plus serein, plus immobile, ses yeux observerent l'atout comme s'ils fixaient un point situé au dela. La carte devenait de plus en plus froide et le contact s'etablit soudain. Le visage tordu du petit homme ne s'etait pas mis a vivre, mais la souveraine sentait une presence qui ecoutait, attendait.


Dworkin.. Bien des evenements se sont passés cette nuit, beaucoup t'interreseraient, bien que je pense que tu sois deja au courant voir responsable de certains d'entre eux. Cependant il te faut savoir qu'un enfant du chaos est ici, au Palais. Il ne me semble ni dangereux, ni au courant de ses origines, et il est frappé d'une maladie que je ne connais pas. Il viellit a vue d'oeil.
Tu sais que je ne suis pas la bonne fée du peuple humain mais ce garcon a été ramené par le fils de Moire. Quelque chose en moi me pousse a l'aider, et je suis certaine que son cas t'interresserait. Contacte moi par atout le plus rapidement possible, je te ferais passer dans le Palais.

Elle coupa le contact et rangea l'ancetre parmi les autres cartes, laissant son regard vagabonder sur les portraits de Corwin, de Random et des autres.. S'arretant sur Fiona, elle remis rapidement le paquet dans l'etuit et fit disparaitre celui ci dans sa cachette habituelle.

Rejoignant les trois invités qui n'avaient, semblait-il, pas bouger d'un pouce, elle s'assit sur un fauteuil faisant face au compagnon de Dyos.


Puis je savoir a qui ais-je l'honneur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enthros
Installé dans la Cité
avatar

Nombre de messages : 26
Race : Ambrien
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   Mer 22 Fév - 19:44

Enthros était encore debout quand la reine d'Ambre revint. Sans plus prêter grande attention à Dyos ni Stern, il se tenait immobile au centre de la pièce à détailler buffets, fauteuils, tableaux au murs et tapisseries qui étaient autant d'oeuvres d'art. Le luxe présent chez les seigneurs avait toujours un peu heurté son pragmatisme, mais ici le faste était si omniprésent qu'il en devenait fascinant...
Les bruits de pas de la souveraine qui revenait le sortirent de sa contemplation. Celle-ci ayant pris un fauteuil, il se demandait si en Ambre l'étiquette lui permettait de s'asseoir également. Il choisit de ne pas prendre de risque et resta debout.

"- Altesse," répéta-t-il, "si c'est bien ainsi que je puis vous appeler... Je me nomme Enthros."

Il laissa passer quelques secondes en observant une éventuelle réaction de son interlocutrice avent de reprendre:

"- Je suis originaire d'un royaume lointain, situé à plusieurs jours de navigation du votre, et vient d'arriver ce jour même. Je ne vous infligerai pas maintenant le récit de mon histoire et de celle de ce pays, mais sachez que les circonstances m'ont forcé à l'exil bien qu'elles aient permis que ce fût en Ambre où la vie parait moins dure et les moeurs plus courtoises. De fait, la providence semble veiller sur moi puisque deux des souhaits que je fis en débarquant se sont réalisés lorsque j'eus l'honneur de vous rencontrer dans ce somptueux palais, même s'il est déplorable que ce fût en partie dû au piteux état de notre nouveau compagnon."

Ses yeux s'amincirent imperceptiblement alors que son regard fixait celui de la reine:

"- Et je comprend maintenant que les rares mais merveilleuses légendes sur la cité d'Ambre naguère parvenues jusqu'à mon enfance n'étaient pas exagérées bien que parfois surannées quand elles relataient la droiture du roi d'Ambre..."

Cette allusion qui pouvait paraître maladroite, il l'avait placé volontairement afin d'en voir la conséquence.


"- Mais l'heure se fait tardive et je ne voudrai vous importuner. Cependant, et bien qu'ignorant d'une éventuelle tradition d'hospitalité en Ambre, je gage qu'une souveraine que l'on dit aussi magnanime que vous ne permettra pas à l'un de nous de repartir seul et de nuit dans votre cité dont il ignore les coutumes autant que le système économique ?"
"- Oh je sais que les apparences sont contre moi mais je ne suis ni mendiant ni malhonnête. Je tiens à m'acquitter de votre éventuel accueil de la manière qui vous semblera appropriée."

Enthros eut un léger sourire. En Arkhes ce discours quelque peu pompeux n'aurait inspiré que rires et moqueries, voire décapitation pour irrespect chez les seigneurs de guerre les plus ignorants. Ici, il semblait sonner plutôt juste... Enfin, c'est ce qu'il espérait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un malade dans le palais.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un malade dans le palais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PALAIS ROYAL à MADRID / Espagne
» Un grand malade en subaru
» En un claquement de corde...[Libre]
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume d'Ambre :: Dans l'Enceinte de la Cité d'Ambre :: Le Palais Royal :: Le Palais-
Sauter vers: